Construire sa guitare
Le blog des apprentis luthiers

Témoignage : Je ne suis pas luthier mais j'ai construit ma propre guitare
le 07 Juin 2015

témoignage jai construit ma guitare

Honnêtement, j'ai fait ce poste parce que, après environ 2 ans de travail, j'ai enfin réussi à terminer un projet qui a pris plusieurs après-midi et nuits de ma vie.

Je me dis que mon expérience dans le domaine de la menuiserie était très vague. Je n'avais jamais touché de scie, vis, etc j'avais déjà assemblé une table, mais rien de plus. Quoi qu'il en soit, ce que j'aimerai transmettre à tous ceux qui le voient, est que tout ce que vous définissez avec votre esprit, vous pouvez le faire avec le temps, l'effort et la patience nécessaire.


Comment j'ai voulu construire ma propre guitare


Tout a commencé avec un dessin. Pas grand chose, mais un soir, j'ai sorti ce petit croquis à ma petite amie et elle l'a décoré. Je suis allé sur photoshop pour voir comment cela rendrait. Il a fallu un certain temps, mais cela valait la peine.

Et enfin à mes amis de prendre ce croquis. C'est à mon avis, la partie la plus importante de l'ensemble du processus. Dans cette étape, ils ont pris un plan de Les Paul avec toutes les mesures nécessaires et l'ont complété.

Le croquis est né lentement et a été affinée au fil du temps, parce que j'ai changé beaucoup de choses au sujet de la guitare pendant le processus (en particulier la forme de la lame, l'emplacement des frettes).


Construction du manche de guitare


Comme me l'a suggéré le luthier avec lequel j'ai commencé un cours (théorique malheureusement), je fis un manche intégré, cela signifie que le manche traverse le corps de la guitare.

Ce système vous donne l'avantage de mieux soutenir, mais il est un peu plus laborieux et, évidemment, vous ne pouvez pas remplacer le manche.


Le bois de la guitare


- Guatambu (bois clair, local et qui remplace dignement l'érable).

- Guayubira (sombre, local et bois dur).

Ce sont des tranches de différentes essences de bois qui assurent une excellente stabilité.


Assemblage des côtés de la guitare


Après une journée de séchage (dans mon cas cela a plutôt été une semaine), vous pouvez coller les cotés de la guitare.

Pour moi, il était trop tard, la pire chose que je pouvais faire était de mettre un corps de guitare Guatambu, qui est très lourd et dur. J'avais suivi les conseils de mon luthier qui m'a dit qu'il n'y avait pas de problème. (Regrettable... ).

J'ai donc collé les côtés en Guatambu, cela faisait 2 pouces d'épaisseur, 5 de large et 50 cm de long et j'ai laissé cela reposer une petite semaine ou plus. Je pense que cela pesait 12 kilos, c'était vraiment difficile à soulever et aucune sangle n'y aurait résisté !


Couper la «forme» du corps et du manche


J'ai donc réalisé un modèle, et j'ai finis par couper quelque chose qui ressemblait plus ou moins à la forme de mon croquis.

Pour le manche, je m'étais compliqué la tâche, j'ai voulu le tirer légèrement vers l'arrière (environ 3 degrés, comme les Les Paul). Pour ce faire, j'ai découpé en diagonale à la hauteur du corps. J'ai aussi fait des trous pour gagner un peu de poids.


Assemblage de la table d'harmonie de la guitare


Comme une Les Paul, j'ai coupé puis collé 2 morceaux en miroir dont j'ai fait la table d'harmonie. Cela prend forme, j'avais collé la table d'harmonie et retouché les bords.

Jusqu'à ici, j'avais réussi à tout faire seulement avec le cours théorique que j'ai commencé à suivre dans la capitale mais que j'avais quitté parce que les horaires et les matériaux ne coïncidaient pas avec les miens.


La touche et la tête


Pour cette pièce, j'ai utilisé de l'ébène, généralement très coûteux, mais j'ai trouvé une très belle pièce pour 1 euro ! Pour la tête j'ai vu un bois de rose qui m'a frappé et dont je suis tombé amoureux.


La peinture, dernière étape de la construction d'une guitare


Pour cette partie, j'avais besoin de l'aide d'un luthier en qui j'avais confiance, vous ne voudriez pas ruiner tout le travail qu'il y a eue avec une peinture bâclé.

J'ai commencé par appliqué du vernis, 5 couches au total. Ensuite, contrairement à ce que pensaient tous mes amis, j'ai décide de faire une sunburst. Cela se fait avec des peintures, des colorants pour donner de la couleur et beaucoup de patience. Au final, j'ai mis un mois pour finir la peinture et le polissage de cette guitare.


J'espère que cela servira d'incitation à ceux qui avaient toujours voulu construire leur guitare et n'avaient jamais osé passer à l'acte. Ceci est à la portée de tous avec un bon équipement et en étant informé sur le sujet. Désormais, c'est à votre tours !